Et oui, Bernadette Chirac est très, mais très en colère contre François Hollande et son ministre de l’Intérieur Manuel Valls.

Imaginez-vous : ils ont osé supprimer le canton de Sarran dit « Canton de Corrèze ». Ce canton ne compte que 3500 habitants soit l’équivalent d’une petite commune.

Alors, à l’heure où l’on a enfin décidé de revoir nos découpages administratifs, ledit canton vient de sauter.

La Corrèze est actuellement découpée en 37 cantons pour une population de 245000 habitants environ. Un canton moyen serait donc de 6600 habitants alors que dans d’autres départements comme l’Eure et Loir un canton moyen possède près de 15000 habitants et il n’y a que 29 cantons pour 424000 habitants.

D’autre part, il faut savoir que Tulle est composé de 4 cantons d’environ 8000 âmes.

On en arrive à se demander si ce fameux Canton de Corrèze n’aurait pas été sauvegardé pour notre chère Bernie.

Bref, la Corrèze doit comme tous les départements revoir son découpage et le nombre de cantons doit passer à 17.

De ce fait le canton de Sarran doit disparaître dans sa forme actuelle. Oui, mais que va devenir Bernadette Chirac, titulaire du poste depuis 6 mandats, soit 1979.

A 82 ans, elle ne semble pas vouloir prendre sa retraite … Les fins de mois sont difficiles chez les Chirac !!!

Alors, elle a décidé de remuer et même de présenter un contre-projet.

Mais, il y a un mais, le conseiller de François Hollande en charge des relations avec les élus. Il s'agit de Bernard Combes qui n'est autre que le maire de Tulle en... Corrèze et qui ayant reçu cette pauvre Bernie ne lui a guère donné d’espoir.

Alors que va décider François. Va-t-il avoir pitié de cette pauvre dame ? Ou va-t-il laisser son ministre gérer ce dossier qui, il faut bien l’avouer, ne mérite pas que l’on en fasse toute une montagne : pas de quoi dépasser le Puy de Sarran (819 m).

Le plus triste, dans tout cela, c’est pour Jacques Chirac qui devra supporter un peu plus Bernadette à ses côtés.