Connaissez-vous les tours d’abandon ou « boîte à bébé »

Personnellement, j’ignorais leur existence jusqu’à je prenne connaissance  d’un article sur Genside.

Ces tours sont des lieux situés généralement dans les hôpitaux où les mères  peuvent laisser leur nouveau-né afin qu'il soit pris en charge par une équipe de  soins.

Très utilisée au Moyen-Age, cette méthode avait plus ou moins disparu jusque  dans les années 1990, où certains centres hospitaliers ont réhabilité ces  trappes de façon plus moderne.

A l’hôpital Saint-Joseph à Berlin, vous pouvez déposer votre nouveau-né dans  un « Babyklappe » ("guichet pour bébé"), la trappe se compose d'une  boîte en acier chauffée dans laquelle on retrouve un oreiller ainsi qu'une  couverture.

Vous aurez jusqu’à 8 semaines pour le récupérer après quoi il pourra  être adopté.

Sitôt qu'un nouveau-né y est déposé, une alarme retentit dans l'hôpital et  des soigneurs viennent le chercher dans les deux à trois minutes, laissant ainsi  le temps aux parents de partir avant d'être vus.

Comme vous pouvez vous en douter la méthode est controversée et la  chancelière Angela Merkel souhaite trouver une alternative à ces boîtes à bébé,  bien que les statistiques aient montré que ces trappes n'étaient utilisées en  moyenne que deux fois par an.

Il faut savoir que le système est utilisé en Chine où le sujet fait également  débat.

Pour certains, c’est déresponsabiliser les parents.

Pour d’autres, cela empêche les enfants de se retrouver abandonnés dans la  nature, livrés à leur sort et causant la mort de nombre d'entre eux.

Selon le Comité des droits de l'enfant, pas moins de 12 pays en Europe, dont  l'Italie ou la Belgique, seraient adeptes de cette  méthode.